plus ou moins



Il y a toute une mode qui s’épanouit en ce moment pour « renforcer la barrière cutanée » et, en soi, ce serait une bonne chose si elle ne consistait pas pour beaucoup à vendre toujours plus alors qu’il suffirait parfois juste d’en faire moins. Plutôt qu’acheter un sérum en plus, essayer de décaper moins et vous serez peut-être surpris des résultats. Je ne me sens pas concerné, pas vraiment parce que je n’exagère pas/plus depuis longtemps. Voilà bien longtemps que j’ai compris que tout geste un peu agressif ne me réussissait pas, que je pouvais vivre sans gommer et purifier. Entendons-nous bien : je suis fan d’exfoliation chimique depuis longtemps (Turnaround cream de Clinique en 1992, je n’ai pas aimé mais j’ai commencé à ce moment là et le soin suivant, le Fruition d’Estée Lauder m’a converti définitivement aux AHA en 1993) mais je ne peux pas passer devant le rayon gommages mécaniques ou masques à l’argile/kaolin sans avoir une poussée de boutons. Le simple fait de passer à une nettoyant plus doux peut changer la vie. Diminuer les concentrations, le nombre de produits peut faire des miracles…



Et objectivement, même sans se faire du mal, nous avons parfois tendance à en faire trop juste parce que nous passons trop de temps sur les réseaux sociaux et les blogs qui nous poussent à consommer en espérant toujours qu’il y a mieux, plus efficace. Quand un blogueur vous dit qu’il a trouvé un produit agréable et efficace, ça ne veut pas dire que vous devez l’ajouter. Pas si vous avez un produit qui a la même fonction et qui vous convient. Je suis le premier à dire qu’on n’est jamais assez hydraté mais UN sérum/tonner hydratant doit suffire. Si ce n’est pas suffisant, c’est que ce n’est pas efficace et vous devez changer de sérum, pas ajouter. Un sérum hydratant qui hydrate vraiment bien si vous ajoutez un toner par-dessous et un autre sérum par-dessus n’est tout simplement pas bien formulé. VIREZ-LE et prenez en un autre, ça ne vous coûtera pas plus cher que de superposer les couches. Ou alors vous avez un problème qui n’est pas qu’un problème d’hydratation : une crème trop légère pour votre peau sèche par exemple…



La culture du selfie nous a rendu légèrement dingue aussi. Non, une peau n’est pas supposée être parfaitement lisse. C’est normal d’avoir des pores. Oui, ils peuvent être dilatés et dans ce cas, c’est normal de chercher à les réduire, mais si vous ne les voyez qu’en photo et dans le miroir grossissant, laissez-les vivre leur vie. Les gens qui ont une peau ultra lisse en vrai, ça n’existe quasiment pas. Les gens qui ont une peau parfaite en photo, sans aucun pore visible ont usé de filtres et de retouches. C’est plus beau, je vous comprends si vous voulez faire pareil, mais n’essayer pas d’avoir cette peau dans la vraie vie, ce n’est pas possible, vous allez juste vous flinguer la peau en l’exfoliant trop. Petit truc pour que vos pores soient moins visibles : n’abusez pas du highlighter et de l’effet glowy. Certes, c’est lumineux, mais ça accroche tellement bien la lumière que ça met tous les reliefs en valeur…

 

Comment savoir qu’on en fait trop ?

 

Parfois, il suffit de se demander objectivement de quoi on a besoin. La base, c’est nettoyer, équilibre le gras et hydrater avec une crème et protéger du soleil. Le reste, vous n’en avez pas besoin à moins d’avoir un problème spécifique. Exfolier ? Oui, c’est une bonne idée, parce que c’est un processus qui ralenti en vieillissant. On passe de « la peau se renouvelle en un mois » à « ça va prendre deux mois. » Donc oui, à 50 ans, c’est bien d’exfolier. Vous avez été au soleil, la peau s’est épaissie ? Bonne idée aussi d’exfolier une peu. Vous avez le teint gris ? Des pores dilatés, obstrués qui font des points noirs ou des petits boutons ? C’est toujours une bonne idée d’exfolier. En douceur. On dit souvent de commencer léger puis que la peau s’habitue : c’est vrai. Elle supporte mieux les acides. Ça veut dire qu’elle ne réagit plus en considérant qu’elle est agressée, pas que vous devez augmenter le dosage parce que c’est moins efficace. Si vous avez une jolie peau, lisse, le teint frais, il n’y a aucune raison de vouloir en faire plus. C’est bien qu’il y ait des concentrations différentes et des acides exfoliants différents. Voyez ce qui fonctionne pour vous et quand vous avez un résultat satisfaisant, restez-y. Vous pouvez jouer sur la fréquence et la concentration pour trouver ce qui est idéal pour vous. Moi, j’aime bien quelque chose d’un peu costaud deux fois par semaine. Et quelque chose de très léger deux ou trois fois semaine. J’alterne mais ce n’est plus tous les jours quand même. (Team vieille peau) Trop exfolier, ça donne quoi ? Une peau déshydratée, inconfortable, une peau qui se met à surproduire le gras pour répondre à la déshydratation, des rougeurs, des démangeaison, de l’inflammation…



Les AHA, c’est un exemple, bien choisi parce qu’il est question d’actifs irritants.  et comme il y a des résultats rapides, on deviens vite accro et on veut plus parce qu'on vise toujours plus lisse. Ça peut-être tout-à-fait pareil avec un actif comme le rétinol. Ou juste une peau qui agonise sous une couche de gras bien trop importante pour elle. Parfois, c’est juste une perte de temps et d’argent. Si vous ne « voyez pas de différence » laissez tomber. Personnellement, j’aime bien les antioxydants et les peptides. J’essaye toujours d’en ajouter dans mes routines. JE n’ai pas forcément besoin d’un produit spécifique. Ça peut être avec mon sérum hydratant (je suis sujet à la déshydratation), ou dans ma crème. Et je ne les aime pas que parce que c’est anti-âge et préventif, je vois une différence sans et avec. Les antioxydants me font le teint plus frais.  Evidemment, le top du top pour le teint frais, c’est la vitamines C mais je en la supporte pas en forte doses…. Mais un bon sérum antioxydant qui en contient un tout petit peu peut très bien faire l’affaire. Plus lentement, mais ce n’est pas très grave d’attendre les résultats une au deux semaines plus tôt que trois jours… El les peptides qui en principe aident les cellule à communiquer et sont de bon antiâge aussi, je les aime parce qu’ils sont visiblement efficaces pour réduire ma sensibilité. Ma peau est moins réactive, j’ai moins de rougeur…



Le bon truc que j’ai vraiment diminué, c’est le rétinol. Je le supporte bien, facilement. 1% tous les jours sans problème, y compris avec des AHA fortement dosés. (Juste pas avec de la vitamine C.) Mais est-ce que c’est nécessaire ? Les gens qui vous disent que c’est le gold standard m’ennuient un peu. Ceux qui vous disent que c’est le produit scientifiquement le plus démontré aussi. Je ne remets pas en cause le fait que le rétinol ai fait ses preuves scientifiques, mais si c’est celui qui a le plus fait ses preuves, c’est aussi parce qu’il est le plus étudié. Objectivement, les AHA et la vitamine C sont efficaces aussi. Pas de la même façon et pas pour les même problèmes, mais ne vous sentez pas obligé d’utiliser du rétinol. J’ai vu des résultats mais vraiment très légers et sur la durées. Des résultats en termes de fermeté et de densité de la peau. Tellement légers que je me demande si je ne me fais pas des idées. (On se dit tout !) Pourquoi ? Parce que je n’ai pas une peau abîmée. J’ai un bon capital génétique par rapport au soleil, je bronze hyper facilement. J’ai eu une enfance dans les seventies et c’est une époque où on ne faisait pas attention, mon capital a été mis à l’épreuve et il a passé le test : je n’ai jamais eu de coup de soleil de ma vie Et dès l’adolescence, je suis devenu absolument phobique Je déteste le bronzage, je me cache depuis trente-cinq ans. Donc, j’ai fort peu de dégâts dus au soleil. Le rétinol n’est donc pas totalement indispensable, il ne fera pas de miracle chez moi, même s’il est utile pour relancer la machine et signaler à mes cellule qu’un peu de collagène et d’élastine en plus, c’est toujours apprécié et que si elles pouvaient se renouveler, on aimerait aussi. Mais le rétinol n’est pas le seul à pouvoir faire cela. Les AHA ont aussi une action sur le renouvellement de la peau par exemple. Donc plutôt que tout miser sur UN ingrédient, je vise l’effet cocktail. Et alors que je me posais il y a un an la question du passage à l’acide rétinoïque médical ou de l’augmentation des doses, je diminue actuellement mes doses de rétinol sans que ma peau s’en trouve plus mal. Le week-end j’utilise le traitement 1% Paula’sChoice parce qu’il fait un super boulot, est parfaitement toléré et qu’il n’est pas qu’un soin au rétinol, il est très complet, en semaine j’utilise la dose minimale 0,2% avec l’huile retinol treatment de Jordan Samuel Skin. C’est assez pour avoir une jolie peau, nourrissant et antioxydant en prime. Ma peau aime cette huile très fine, pas grasse-épaisse (et j’avais peur pourtant), qui pénètre vite, et je prends plaisir à masser.

 

Je mise aussi de plus en plus sur le skipcare, ces produits multifonctions qui font plusieurs choses à la fois. Bien sûr, je continue à croire que jamais un produit ne fera tout mais un produit peut faire deux ou trois choses à la fois. Hydrater et exfolier. Nourrir et protéger du soleil. Des choses auxquelles j’ai toujours cru mais qui n’étaient pas forcément à la mode. Il y a un moment ou on ne trouvait plus que des mono-ingrédients, des mono effets… C’est bien parce que ça permet de personnaliser et de n’acheter que ce dont on a besoin, mais comme nous voulons toujours tout et plus, on se retrouvais perdu dans des superpositions byzantines en se demandant quoi dans quel ordre. (Pour des détails sur le skipcare, je vous renvoie à la vidéo d’Odile Monod sur le sujet, en anglais, très intéressante. D’ailleurs si vous vous intéressez à la K-Beauty, c’est un must-have de s’abonner à sa chaine YouTube.)

 

Réduire le nombre de produits, ça permet de gagner du temps, de diminuer les risques d’irritation, de faire des économies, mais j’avoue que ça me permet aussi et surtout de me faire plaisir. De trouver les produits et les gestes qui me plaisent. Comme le double nettoyage que je ne lâche pas. Pas de passer mon temps à faire « ce qui est le plus efficace » parce que je cède à une pression sociale ou une angoisse de vieillir. Bien sûr, ça continue à être angoissant, mais plus ça arrive et plus le fait que la peau se casse la gueule est secondaire par rapport au reste. Se préoccuper du vieillissement de sa peau est un souci de privilégié. En être conscient est une bonne chose, on peut du souci faire un plaisir, celui de prendre soin de soi, de se dorloter, de pratiquer un petit rituel qui nous fait du bien. Et franchement, on n’a pas besoin de compétition dans la salle de bain. Il y aura toujours des gens plus beaux, plus jeunes. (Et de plus en plus. Même si les gens autour de moi ont tendance à vieillir beaucoup plus vite que moi…)

 

Très concrètement, je suis passé de plus de dix produits par routine à plus ou moins six. Et vous ? Vous en êtes à combien ? Et lesquels vous plaisent le plus ? Et quels sont ceux dont vous préférez les résultats ?

Commentaires

  1. Je n'ai pas de nombre précis de produits, ça dépend de pleins de choses. Pendant les vacances par exemple j'ai fait très basique:toner, sérum hydratant, crème fluide, solaire. Le soir j'ai ajouté des peptides. Aucun produit exfoliant, je n'en avais pas envie. Depuis j'ai repris mon BHA de Paula (le bleu clair, pas le noir, le même que Bonnie 🤗) tous les soirs. Je zappe la vit C depuis un moment déjà. Et ma peau va bien. Là je commence à chercher une crème plus riche pour le soir, ma peau passe directement de mixte à sèche en hiver.
    Un truc que j'ai totalement abandonné ce sont les sheet masks, je voyais de moins en moins l'utilité. Voilà mon état des lieux 🤗
    Ce qui ne veut pas dire qu'en plein hiver je n'utiliserai pas 3 ou 4 produits de plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les sheet masks, j'ai jamais fait. Pour la simple raison que c'est un truc de fille qui n'est pas compatible avec la barbe. Les BHA, ce n'est définitivement pas mon trucs, je suis plus AHA, d'ailleurs, avec une peau sèche, j'aurais plutôt conseillé ça.Mais en ce moment, je suis très PHA pour l'effet très hydratant et la douceur.

      Et une huile sous las crème pour la peau sèche? J'aime vraiment bien ça, c'est très confort et cocooning. Bon, je crois que ce sera la Jordan Samuel le jour aussi. (Avec filtre UV, le rétinol, ça ira)

      Supprimer
  2. Mais j'utilise AUSSI des AHA 😀 mais l'acide mandélique, je reste dans le soft, et pas tous les jours. Il faut bien pallier à mon blocage du rétinol.
    Quant à l'huile en hiver, j'aime vraiment beaucoup celle de Pai, une ou deux gouttes dans la crème ça change tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mandélique, je l'ai pas trouvé si soft que ça en fait... Mais je suis peut-être plus lactique que glycolique. Mon Dieu, mais toute ces questions existentielles... J'avoue que je suis un peu en train de les tromper tous avec des PHA pour le côté super hydratant que j'adore.

      Supprimer
  3. Article très intéressant, assez proche de ma philosophie (ou de ma paresse/pauvreté :P).
    A part mon nettoyant, sur lequel je ne me suis toujours pas penchée (toujours avec mon bon vieux savon... O:) ), j'ai actuellement 3 lotions que j'alterne selon mes envies et/ou mes besoins (acide hyaluronique, vitamine C et AHA/BHA), 2 sérums idem, je ne les utilise pas l'un avec l'autre, c'est en alternance (acide hyaluronique, propolis-vitamines) et une crème hydratante basique (et une protection solaire mais j'ai vraiment du mal à m'y coller tous les jours car le produit ne m'enthousiasme pas outre mesure : Shaka Fluid de La Roche Posay).

    Donc si on résume, dans une routine ça donne : nettoyant, 1 lotion, 1 sérum et crème hydratante (solaire en option).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est pas si mal, surtout si on compte que ça change au cours de la semaine. Pour le solaire, je peux comprendre: les solaire européens sont toujours des solaires "plage" pas super agréable du tout. Ma vie à vraiment changé avec les solaires asiatiques. Notamment avec le Bioré que j'adore. Je n'aurais que les solaires de pharmacie-parapharmacie, je serais un peu moins assidu aussi... Je me dirais que les jours ou je ne sors pas, etc. Donc je suis bien loin de jeter la pierre. (Pierre, j'étais à deux doigts de... ;-)

      Supprimer
    2. Cela fait plusieurs fois que je lis la même chose concernant une différence de 'plaisir" à l'utilisation entre les solaires de chez nous et les asiatiques.
      J'attends de finir mon Shaka Fluid et je me pencherai sur les coréens après. Je m'astreins quand même à bien me tartiner visage et corps (=> bras quand je cours, bras et jambes quand je fais du vélo, car je cours en pantalon).

      Supprimer
    3. On ne peut vraiment pas comparer tellement ce sont deux monde différents. En fait, les solaires asiatiques ont des textures de crèmes de soin ou de gels ou... Alors que les occidentaux reste sur des textures de solaires. Comme si c'était nécessairement des produits de plages... qui devaient résister à la transpiration, à la baignade et aux frottements. Et il se trouve que la plupart des gens ne passent pas toute l'année à la plage!

      Supprimer
    4. Tu m'étonnes... J'aimerais bien aller voir la mer, sauf que voilà, je suis pauvre donc la mer ça fait des années que je ne l'ai plus vue. :'(
      Va vraiment falloir que je teste les solaires d'Asie. Tu as des chouchous ?

      Supprimer
    5. Je conseille vraiment d'aller voir sur le site de Bonnie Garner https://btyaly.com/fr/articles/guide-produits-solaires-visage-2020/ qui est super complet sur le sujet. Moi, oui, j'ai des chouchous mais une foutue allergie m'éloigne des 3/4 du marché, donc il y a probablement plein de trucs bien plus sympas que les miens que je dois ignorer. Et en plus, je pense que je ne peux même pas utiliser les filtres les plus efficaces qui seraient un mélange organique/minéral vu que je supporte pas le minéral...

      Supprimer
  4. Le plus, le nouveau, le dernier, le encore, le must have, la pépite ... Au secours 🤪🤪 !! Desintox pour moi afin de préserver ma peau et ma santé mentale !! Je réfléchis (j'essaie), je cible, je sélectionne je résiste(j'essaie) dans cet univers si vite addictif des cosmétiques, du maquillage. Parfois j'échoue, mais ma prise de conscience me fait dire que je suis sur la bonne voie et que cette quête de la peau parfaite, de la jeunesse éternelle peut être dangereuse et vaine puisqu'on va tous mûrir non 😜 !! Ma routine compte de moins en moins de produits, les bons pour moi, choisis grâce à des personnes sérieuses, documentées, qualifiées, qui s'y connaissent un peu je crois et qui on fait le tour de la question avant moi. Merci à elles. Merci Dominique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moins c'est parfois plus... Et parfois, plus, c'est juste trop et c'est carrément mieux d'en faire trop peu que trop. Il faut se faire plaisir, mais savoir s'arrêter à temps, voir que les modes peuvent être idiotes, que tout n'est pas pour nous. Et puis assumer que c'est de toute façon foutu et qu'on va vieillir. Que ça peut être bien d'ailleurs. Qu'être mieux dans ça tête avec des joues qui se relâchent, c'est peut-être mieux que des joues bien tendue sur une tête qui va pas si bien que ça. (Perso, je ne revivrai mes 20 ans pour rien au monde!)

      Supprimer

Publier un commentaire