2019

Oh, c’est ce moment de l’année… celui où on prend une tasse de thé (ok, ça, c’est tous les jours de toute l’année) en faisant des bilans. Pour ce qui est du blog, ça a plutôt bien marché, merci ! Si, si, sincèrement merci, parce que c’est vous qui êtes venus lire ici, avec qui j’ai échangé, que ce soit ici, sur les réseaux sociaux, que ce soit en public ou par messages privés, et ça m’a fait très plaisir. J’espère que j’ai pu être un peu utile.

Dans le skincare, parce que parler de mon nombril, ce n’est pas très intéressant, même moi je trouve ça insupportable quand ça dure trop, il n’y a pas eu de révolution. J’euphémise beaucoup. En réalité, on s’est ennuyé comme des rats morts. La principale tendance a été le marketing de la peu et la désinformation avec des lancements de marque à la pelle par des mères de famille qui ne voulaient pas empoisonner leur bébé pendant leurs grossesses et que ne trouvaient pas de produits pas dangereux et ont décidé de lancer leurs marques parce que l’industrie complotait pour tuer leurs bébés. J’exagère à peine.  Bref, on a diabolisé certains ingrédients sans preuve ou on a oublié certaines données importantes du genre « ce n’est pas bon pour vous si vous en buvez cinq litres au lieu d’en appliquer un quart de gramme sur votre pied droit comme c’est prévu. » parce que la dangerosité, c’est aussi une question de quantité et d’usage. On ne va pas interdire les petites cuillères sous prétexte qu’un serial killer énucléait ses victime à l’aide d’une petite cuillère. Ni le sel de cuisine sous prétexte que ça fait grimper la tension… Généralement, on oppose synthétique et « naturel » parce que « si c’est des plantes, c’est forcément bon, » le genre de connerie qui a failli étouffer ce pauvre Socrate au moment de son infusion de ciguë du soir.

Autre grand débat : la durabilité. Pareil, on a glosé sans preuve et sans explication que si c’était naturel, c’était mieux pour l’environnement. Surtout si c’était cueillit à la main gauche par des vierges albinos toutes les troisièmes pleines lunes de l’année. Mais jamais, je n’ai vu de chiffres, d’explications quant aux ressources nécessaires à la production et au transport, d’interrogations quant à la déforestation, par rapport aux conditions de vie des travailleurs, etc. Je vais radoter, mais si vous voulez faire du bien à la planète, acheter moins de produits et viser l’efficacité plutôt que de remplir votre salle de bain de trucs bio venant d’Australie et d’Afrique du Sud. (Dis le mec qui consomme beaucoup trop de produits, mais je n’essaye pas de me donner bonne conscience, je sais que ma consommation beauté est une catastrophe écologique et économique. Vous m’en voulez un peu moins si je vous dis que je n’ai pas pris l’avion cette année ?)

En gros, on a fait pareil mais en changeant quelques ingrédients, pour se donner bonne conscience, mais on n’a pas eu de tendance très nouvelle et d’avancée majeure : on hydrate, on exfolie, on prend ses vitamines, on restaure sa barrière cutanée... c’est efficace, mais ce n’est pas nouveau. Personnellement, je ne vais pas me plaindre, j’ai plutôt eu une jolie peau cette année. Avec quoi ? Je vous préviens, ça ne va pas être fun comme explication, je pense que c’est principalement dû au fait de ne jamais, jamais, JAMAIS, été dormir sans m’être nettoyé le visage et d’avoir porté chaque jour de l’année un écran solaire. Je sais, c’est désolant, j’aimerais mieux vous dire qu’une molécule magique et terriblement glamour a changé ma vie, mais c’est le travail et la discipline qui payent. (C’est le moment où les gens qui me connaissent en dehors de ma salle de bain ricanent et je ne peux pas leur en vouloir, puisque sorti de là, je ne suis pas du tout rigoureux et discipliné …) Et je ne vous cache pas que ça ne m’amuse pas non plus. Le double nettoyage ça a un côté sympathique, mais pas quand on est rentré trop tard et qu’on veut juste aller dormir, quant aux solaires, c’est vraiment le moins agréable à utiliser, ce que je passerais si j’écoutais juste mon bon plaisir…

Bon, en vrai, comme favori, je pourrais citer les AHA parce que : c’est efficace, tout de suite et sur le long terme. Mais pas eux tout seul. Avec plein d’acide hyaluronique, des anti-oxydants, bref, c’est un tout. (Qui demande une utilisation régulière et rigoureuse, on n’en sort pas…) Il n’y a pas vraiment LE produit ou LE actif qui soit resté dans ma routine tous les jours de toute l’année, mais si je devais citer une marque, ce serait peut-être Paula’s Choice parce qu’il y a forcément eu au moins un produit de la marque dans chacune de mes routines. Rapport qualité prix, produits efficaces, bien formulés, agréables en textures, mais assurément pas rigolos, mignons ou instagramable. (Instagramable : une des tendance lourde de l’année. #yeuxauciel)

Beaucoup de craquage coréens, parce que c’est plus inventif, créatif de ce côté-là. Nottement au niveau des textures, toujours surprenantes... Et que je fonds  pour la tendance glass skin. Cet aspect peau super hydratée au point qu’elle en paraît humide. C’est plus portable au quotidien que le contouring, qui n’aurait jamais dû sortir des trousses de make up drag, et ça donne bonne mine à presque tout le monde. Oui, il faut une peau un peu lisse et sans défauts. Enfin, avec des pores pas trop dilatés. C’est certes un peu difficile d’avoir un joli grain de peau, mais moins que de rester mat toute une journée. Et c’est bien plus rajeunissant, flatteur quand on prend de l’âge. Bien sûr, si j’adore, c’est en partie grâce à cause) aux dramas coréens disponibles sur Netflix qui ouvre la télévision (et la beauté) sur le monde entier et plus seulement sur le format série US avec blondeur et petit nez trop droit… Et une tendance beauté qui mise sur la qualité de la peau plutôt que sur le camouflage, je dis bravo !

Pour ce qui est du parfum, je suis à la limite de l’optimisme ce qui ne m’étais plus arrivé depuis des années parce qu’il y a eu quelque jolies sorties, un peu de créativité, et plus seulement l’éternelle redite alimentaire écœurante qui écrasait tout sur son passage. Certes, on ne refait pas des grands aldéhydés comme dans les sixties ou du vert seventies, mais il a eu de bien belles choses modernes. Le gros coup de cœur, mon préféré, c’est incontestablement Salute de Parfum d’Empire. C’est nouveau, c’est original, portable, joyeux et surtout très beau et très bon à porter. C’est ciselé, à la richesse discrète, tout comme on aime. J’aurais pu choisir l’Irisde Fath tellement beau, mais c’est une reconstitution, superbe, et puis surtout je n’ai pas envie de citer un parfum que personne ne peut s’offrir, surtout pas moi, hélas !
Autre parfum qui me donne un plaisir inouï, le Oranzo de Sylvaine Delacourte, mais c’est un peu moins nouveau : quand le brief demande une fleur d’oranger, il y a moyen de faire quelque chose de jouissif mais on reste toujours un peu en terrain connu… Pareil pour la rose d’AnatoleLebreton que j’adore aussi porter. Plus nouveau, il y a le Gucci, mémoire d’une odeur, mais le problème est inverse, j’ai fort peu de plaisir à le porter

Les plus portés cette années ne sont pas super récents, bien sûr, je citerai des vieux Guerlain : après l’ondée et l’heure bleue et aussi le Paris d’Yves Saint Laurent que je porte avec toujours plus de joie et dont je me demande pourquoi il est tant ignoré de tous. Les perfumistas, je vous le dis, vous n’êtes pas assez fleur bleue. Pourquoi pas plus de nouveautés ? En partie parce qu’elles sont sorties trop tard pour ça, en partie parce que j’ai besoin d’apprivoiser le parfum avant de le porter. Avec Paris et l’’heure bleue, je suis en pleine zone de confort et la vie est bien assez inconfortable comme ça, j’en ai marre qu’on me dise de sortir de ma zone de confort. J’y suis, j’y reste ! (Résolution pour 2020 ?)

Qu’est-ce qu’on espère pour 2020 maintenant qu’on en parle ? Des nouveautés vraiment nouvelles, une glass skin digne d’un polar à Gangnam, le retour de la mode des ombrelles pour que je me sente un peu moins seul et la chute de la maison Kardashian parce que je n’en peux vraiment plus de cette esthétique.

Commentaires

  1. Pour moi, 2019 a été, niveau skincare, une année placée sous le signe de l'acide hyaluronique, du niacinamide et de la centella avec Purito/ Cerave et Hada Labo. Niveau parfum, j'ai décidé de ne plus me fier à la distinction "homme/femme" et de choisir et de porter des parfums qui me plaisent. Mes jolies découvertes sont "Blue Grass" d'Elisabeth Arden (pour son côté retro) et "Cabana" de La Rive. Je me suis constituée une collection de parfums de chez Monotheme Parfums, des parfums simples, sans chichi et pas chers ("Vetiver", "White Gardenia","verbena", "Aqua Marina" entre autre)
    Bref, de jolies découvertes.
    Et vivement la fin des Kardashians, ça devient vraiment lourd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La centella, j'aime bien (J'adore la crème Purito) mais ce n'est pas mon graal de l'apaisement. Ma peau n'en est pas folle. Mais l'acide hyaluronique, quel bonheur!

      Homme/femme, on s'en fiche, en effet. ça ne veut rien dire. Non, naturellement les petite fille ne sentent pas la rose et les petit garçon le citron. Naturellement... Assez vite, on pue tous en fait!

      Supprimer
  2. Depuis peu je vous découvre. Beaucoup de classe, de grâce émane de votre blog. Vos écrits sont des bulles de poésie, d'érudition sur le skincare. Depuis vous,trônent dans ma salle de bain Oscar, un doux climat et une Élisabeth pétillante..
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, c'est très gentil! Et bravo pour Oscar et Elizabeth, ce sont deux petites perles méconnues qu'on a bien tort de bouder. Quand à Climat, pourvu qu'il ne soit pas trop vite oublié!

      Supprimer
  3. Toujours autant de plaisir à te lire Dau, voire même plus d'année en année. Les photos sont superbes. Je me régale d'avance quant aux articles de 2020... Même si je suis indisciplinée au possible avec le skincare... Tant pis pour les rides, elles s'accordent à merveille avec mes cheveux blancs, parole de mémère !
    Merci pour tes bons conseils, cette légèreté et ce vent de fraîcheur dans mes journées.
    Très belle année 2020 à toi, qu'elle soit riche de belles surprises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BElle années, vivi.

      Quand aux rides, ce n'est pas que je les déteste, mais enfin, le plus tard possible, j'aime autant. (En vrai, ce sont plutôt les taches qui me font peur...)

      Supprimer
  4. 2019 a été une année charnière pour moi. La découverte de tout un groupe de blogueurs / instagrammeurs / youtubeurs qui nous explique bien les choses et m’ont fait changé plein de choses dans ma salle de bain. Enfin des vraies personnes qui parlaient de skin care et pas de make up. Parce qu’on peut juste vouloir aimer sa peau et bien la traiter. Tu fais partie de ce groupe, avec Ursus, Sonia, Kim, Sophie, poupoune, pierre et j’en oublie d’autres. Alors merci pour ta sensibilité, ton intelligence, tes articles et avis toujours justes et intelligents

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais si on peut aider, on est ravi! Vive la belle peau pour tous! On veut que le monde soit beau, que sont teint soit frais! (En vrai, on veut aussi la paix sur terre, mais c'est bien plus compliqué, hélas...)

      Supprimer
  5. Quel super article, quel ton rafraichissant! C'est un réel plaisir de te lire.
    Pas de grands bouleversements niveau soins cette année, je reste fidèle aux valeurs sûres: Niacinamide, vit C, acides de fruits...
    Côté parfums, 2 jolies décoyvertes cette année: Tempo de Diptyque (la patchouli-addict que je suis en est dingue!), et dans un tout autre régistre, Santal Blanc de Van Cleef&Arpels, pas un chef d'oeuvre inoubliable mais vraiment joli et agréable à porter.
    Côté maquillage, les 2 découvertes que je retiens sont la version teintée de la fameuse poudre hyaluronique de Terry, ainsi que les petites palettes de fards à paupières Viséart.
    Mais ce que je retiens surtout de l'année passée c'est ce groupe de personnes formidables dont Karossee parle plus haut (j'ajoute Bonnie à la liste), avec lequel j'ai eu beaucoup de plaisir à échanger.
    Allez, c'est parti pour de nouvelles aventures en 2020, et je vous embrasse tous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!

      Le classique en soin, oui, oui et oui, il ne faut pas boulverser quand ça fonctionne. Niacinamide, AHA et vitamine C, aucun doute, ça fonctionne.

      By Terry, je n'ai pas aimer la version teintée. En fait, la blanche de base est plus confortable. (Oui, oui, j'ai réalisé un test. Même si en vrai, je ne me poudre pas parce que pas le temps le matin. C'est ça ou l'une de mes 8 couches de soin.)

      Santal Blanc, je l'ai senti il y a peu et j'ai beaucoup aimé son côté très crémeux, très rond qui se fond sur la peau. Je pourrais craquer pour lui assez facilement....

      Supprimer

Publier un commentaire