les indispensables thés...

“Sa toilette était unie à la saison et à l’heure par un lien nécessaire…”

Marcel Proust, à la recherche du temps perdu, à l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919.

L’article de Célina sur Rose Chiffon était très complet, je n’ai rien à ajouter, sauf qu’il m’a fait réfléchir aux thés indispensables. Indispensables, pour moi. Nous aurons tous une liste différente. Néanmoins, ça peut inspirer, donner des idées, des pistes à des débutants qui ne savent pas quoi choisir, comment élargir leur palettes de goût… Voici donc ma petite liste subjective des choses que j’ai toujours ou presque dans mon armoire à thé.

Du thé vert. Personnellement, j’en ai peu, ce n’est pas ma tasse de thé, mais en été, c’est frais et agréable… Je boude la Chine et privilégie le Japon, plus doux, toujours un peu océanique, végétal, mais sans astringence et amertume.  Le Tamaryokucha est ma valeur refuge pour l'après-midi.

Un thé bleu, Oolong.  C’est un peu mon thé léger rafraîchissant de l’hiver, il fait alternance avec le vert. Floral, soyeux, j’aime particulièrement lorsqu’il a des notes un peu beurrée. (Dong Ding, ou Tong Ting, par exemple.) C’est un thé généralement léger qui passe très bien le soir pour ceux qui craindraient ma vieille amie l’insomnie. (J’ai testé la vie sans thé : je n’ai pas mieux dormi, j’ai juste été très malheureux…)

Des thés rouges (en Chine, ici, nous disons noirs) : Suivant les saisons et les récoltes, je varie. Qualité constante : le Yunnan de Chine, qui mélange les jardins,  a une belle rondeur en bouche. C’est un thé facile à boire qu’on recommande souvent aux débutants. Parfois, je prends la version Yunnan d’Or, dépendant de la saison,   qui, suivant les années,  peut être une merveille où être juste plus cher sans rien apporter par rapport à la version de base.  Un thé indien, Darjeeling, que je ne peux pas m’empêcher de vouloir goûter lorsqu’arrive la récolte de printemps. Mais, souvent, je leur préfère maintenant les thés du Népal qui ont une aussi  belle qualité, voire plus belle. (Mais moins de réputation, ils sont donc moins chers) Ils hantent mon armoire toute l’année au côté des Yunnan.  Ce sont plus des thés de dégustations que des thés du quotidien, à boire vite, vite, avant d’aller travailler pour se réveiller…

Les mélanges : J’aime assez les mélanges Assam indien et Yunnan chinois le matin. Ils gardent de la rondeur mais l’Assam corse le Yunnan et ça réveille vraiment mais avec un peu de douceur quand même parce que je déteste être bousculé au petit matin ! Big Ben au Palais des thés ou Duc d’Edimbourg chez Honoris Causa.

Un thé fumé : le Lapsang Souchong traditionnel, plus ou moins fumé est parfait pour l’hiver et pour accompagner les repas. C’est un thé très doux en bouche alors que l’odeur laisserait présager quelque chose d’un peu râpeux… Parfois, je prends des « thés russes » moins fumés (ce sont des mélanges) ou des versions légèrement aromatisées. : le thé fumé se marie à merveille avec la bergamote. (Czar Alexandre, chez Mariage Frères est ma référence du genre.) Mais on peut très bien ajouter plus ou moins d’Earl Grey dans son Lapsang pour arriver au mariage parfait qui NOUS convient. Le thé est vraiment une affaire de goûts personnels et il faut surtout se faire plaisir ! Plutôt en fin de journée chez moi. Éventuellement à midi en hiver.

Un thé sombre ou Pu Er. Difficile, entre tourbe, moisi, champignon, vieille cave, c’est un thé qui sent bon l’automne et que j’aime dès qu’il fait froid.  C’est puissant, rustique, mais autant j’ai du mal avec l’astringence de certains verts, autant avec le Pu Er, je suis en plein bonheur. Limite, je serais content de voir arriver l’automne. Ça et re-porter Mitsouko. Mais en fait, j’en bois en été et je porte Mitsouko en été aussi !  Quand, on aime, les saisons, vous savez… Ce thé à subit un vieillissement spécial (fermentation particulière) et vieillit bien. À tel point qu’on trouve des crus très anciens. (Enfin, 40 ans…) J’avoue ne pas être assez expert et me limiter au XXème siècle.  J’adore l’année 2002, difficile à trouver mais qui était une grande année pour tous les thés. (Elle reste financièrement abordable, les thés anciens pouvant coûter fort cher… Stockage, etc.) Le Pu Er est le thé médicinal par excellence dans la tradition chinoise. Mais buvez-le pour vous faire plaisir. Pour moi, c'est à tout moment du jour.

Des tisanes et des thés parfumés. Parce que j’aime bien ça aussi et parce que c’est ce qui est le plus facile à servir. Dans les classiques, l’Earl Grey est ce qu’il y a de plus évident et ce qui passe le mieux auprès des gens. N’hésitez pas en hiver à y verser une larme de Cointreau, c’est délicieux ! Dans les thés fleuris, le jasmin est souvent proposé, mais c’est un thé assez difficile à réussir, il peut virer à l’amer. Je lui préfère souvent la rose. J’aime bien les thés épicés en hiver et je me réjouis toujours de voir débarquer les thés de Noël à condition qu’ils ne soient pas trop grossièrement cannelle-orange.  La vanille, le caramel, ce n’est pas forcément mon truc mais je sais que ça plaît. Une toute bonne surprise au Palais des thés : le thé sencha parfumé à la vanille. On croirait que le mélange vert-vanille ne fonctionne pas, mais c’est absolument délicieux !


À lire le billet, on croirait qu’il y a moins de dix thés dans mon armoire… Bien sûr, j’en possède bien plus mais je ne parle que des indispensables, de l’ossature, des constants, de ceux que je rachète d’une année à l’autre, d’une saison à l’autre. Et vous ? Vos indispensables ? Que me conseillez-vous ?



Commentaires

  1. J'ai un thé noir à la violette que je mélange parfois à du Lapsang Souchong... Incroyable. Le côté fumé améliore vraiment tout.
    Merci pour cette belle liste Dau, je sens que je vais aller en expédition Pu Er prochainement à cause de vous ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah; le Pu Er, une grande histoire d'amour pour moi... à essayer parce que c'est très particulier!

      Supprimer
  2. Bonsoir ou plutôt Bonjour Dau,et Mara

    Cela va être difficile de choisir,
    Je vais signaler les thés que j'ai en permanence à disposition
    que je renouvelle systématiquement.

    Pour le matin quand je travaille tôt:
    Les rouges/noirs
    -Ntingwe Kwazulu Tea-Taylors of Harrogate-Thé africain (extra strong ..(.en vrac )
    -Pu Er 2002/2005/2009 en ce moment( trois galettes différentes )et une brique 90 si difficile à casser.
    --Un YUNAN Gold que j'achète au bon Marché
    -Un Java Malabar indonésien ( proche du Ceylan mais léger gout chocolaté de chez teatower)
    -Un Hong Ta noir du Japon ( je n'en trouve plus depuis trois mois) j restent 300g ....j'enrage !!!

    Mes "Ceylan" favoris, thés à partir de 10 heures..
    -Nuwara Eliya,(noir)*** au léger gout de résineux rapporté de mon dernier voyage ( mais teatower en a)
    - Ceylan Shawlands (noir)
    - Ceylan Pettiagalla (O.P.) noir mais plus doux et fruité très légèrement fumé ( Palais des thés)

    -ASSAM Numalighur (FTGFOP1) - Thé noir selon les récoltes( Printemps en ce moment)
    - ASSAM Harmutty (STGFOP ) Mariage Frères
    -Le(s- vert(s)
    - un seul Tamaryokucha impérial ( Palais des thés ) j'en bois beaucoup moins souvent , sauf l'été.

    -Un "mix "de Mariage frères" French Breakfast Tea"*** que j'ai détesté les deux premières tasses, puis,
    que j'ai fini en en buvant tout l'été, peu importe l'heure ( Ne jamais désespérer )Je le renouvelle.

    -Un grand Oolong (bleu)de Formose très léger "Mariage frères"

    Seulement deux thés" parfumés "(ce n'est pas mon truc) ... je préfère le thé "nature"
    -EARL GREY impérial (de Mariage Fères)
    -Assam Chaï Massala ( à infuser dans du lait chaud comme en Inde) c'est mon "grog " d'angine(s) ou grippe

    -Un Rooibos gingembre/ananas ( j'ai une vingtaine d'échantillons de rooibos à tester..)

    Pour les insomnies -c'est chronique- pour moi ( je ne m'en plains pas )
    Cela passe en me faisant ...une tasse de thé Pu Er ou de Ceylan... et à 2h du matin, ça fonctionne !

    Je sens que ce soir /matin vu l'heure .... ce sera Ceylan.

    Si je devais vous en conseiller un ou deux ...
    Ce serait le Ceylan Nuwara Eliya***,(noir) parce que ce gout là est unique et si particulier.
    et ,
    le French Breakfast.***..car pour me convaincre..... il vraiment fait son job !

    Bon réveil...




    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Touti,

    Oui, soigner l'insomnie par une tasse de thé dans la nuit, ça fonctionne très bien, même si on nous dit que ça ne devrait pas. J'ai déjà fait, je confirme à 100 %.

    Les thés parfumés, j'avoue ne pas être fan mais c'est parfois difficile de faire boire autre chose aux novices. Ma mère se mets tout doucement au thé nature, mais chez elle, je bois souvent du thé parfumé par exemple. et comme c'est moi qui achète pour elle, je choisis... En famille, le thé parfumé passe mieux aussi et j'aime bien ce moment où on boit une tasse ensemble, c'est aussi un moment de partage le thé. Parfois. Souvent, j'avoue aimer être égoïste et boire mon thé seul et au calme. Et au lit de temps en temps.

    J'ai plein d'échantillons à tester aussi, tient! Je les garde pour partir en vacances, ou en week-end. Mais le rooibos, j'ai quand même du mal...

    Ceylan, je boude en général, mais j'essayerai. J'ai noté dans mon carnet! Prochain passage chez Mariage, je teste.

    Bonne journée théiné...

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi, au risque que faire blêmir les puristes:
    le thé avec des feuilles de menthe, sucré, à la marocaine

    ---
    peace

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ghost7sam,
    Le thé à la menthe, je suis pour, quand je vais faire un tour au hammam de la grande mosquée de Paris
    avec ses pâtisserie orientales. c'est un passage obligé avant de repartir.
    Je ne suis pas très bec sucré, sauf là.
    Et aussi, au Caire ,dans n'importe quel "troquet" il est extra.ou à "El Fishawi" bien sûr pour le thé et l'ambiance à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, c'est toujours ouvert.

    Chez moi, j'y pense rarement.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Oui, le thé à la menthe, je blémis parce que c'est beaucoup trop sucré pour moi. (Je ne sucre jamais le thé...) Mais pourquoi pas tant que je ne dois pas en boire? comme je dis, tant qu'on se fait plaisir...

    Bon thé! (à la menthe)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire