jonquilles

"Je traversais rapidement le Ponte-Vecchio encombré de jonquilles, de narcisses et d'anémones. Voila (bien que je fusse à Paris) ce que je voyais et non ce qui était autour de moi."

Marcel Proust, à la recherche du temps perdu, du côté de chez Swann, 1913.
J'ai de fortes envies de printemps que je comble par des fleurs et l'envie de mettre une rubrique "du côté de chez Swann" où il n'y aura pas de texte, ou très peu, juste des photos (ou une seule comme aujourd'hui) et une ambiance. Vous êtes prévenus, vous n'êtes pas obligés de suivre cette rubrique, mais à moi, elle me fait plaisir... Elle ne tournera pas nécessairement autour de parfums et d'odeurs, mais sans doute un peu, puisque je suis un peu obsédé.

Commentaires

Enregistrer un commentaire