figue de provence

 


Je n’avais pas envie d’écrire cette semaine. Tout m’a énervé. Moins le skincare et le parfum que les discours et le chapelles construits autours. Je n’en peux plus des gens et des réseaux sociaux. Je n’en peux plus d’un tas d’autres choses. J’aurais pu faire des billets d’humeur chaque jour de la semaine pour râler, fustiger, dénoncer. Je vous épargne ça. Parce que ce n’est pas très intéressant, qu’il y a des choses qu’on peut garder pour soi et parce que je déteste les blogueurs et les influenceurs qui passent leur temps à se plaindre, être en guerre, etc. Je tiens un blog pour parler de choses jolies. Pas pour repeindre la toile en noir. (J’ai atteint l’âge ou le noir fait systématiquement endeuillé et plus du tout anarchiste chic, donc j’évite.)

 

Ce qui m’a fait plaisir cette semaine, c’est tout simple, c’est tout bête, c’est le petit marseillais en promotion au magasin. En promotion avec pour une fois un peu plus de choix ! Dont le gel douche à la figue. La note est un peu démodée, elle fait aujourd’hui trop tournant du siècle, mais je m’en fiche, je l’aime beaucoup. Régulièrement, j’envisage de me racheter un flacon du Jardin en Méditerranée d’Hermès qui en était mon interprétation préférée. (Je bloque un peu sur les versions trop « figue et rien d’autre.») Mais c’est typiquement le genre de parfum que j’aime sentir et moins porter. Tout un flacon, c’est trop pour moi. Je ne peux pas dire que ça m’écœure, mais ça ne me ressemble pas assez. Je me connais assez pour savoir que ce n’est pas le meilleur investissement que je puisse faire. (Et Dieu sait que je ne suis pas un bon investisseur.)

 

Le gel douche, c’est parfait. La dose exacte pour euphoriser, intense un instant, mais qui ne dure pas. Le Petit Marseillais fait très bonbon senti au flacon. Sous la douche, l’odeur est plus délicate, fruitée, un peu fleurie, avec la présence des notes laiteuses et vertes de la figue. Une très jolie réussite. It's just a little crush comme dit la chanson, mais le genre de petit crush pop qui fait du bien. (Avant de faire suivre par un lait pour le corps très sérieux et non parfumé.) Et vous? Qu'est-ce qui vous a fait plaisir cette semaine?

 

Figue de Provence, gel douche Le Petit Marseillais.

Commentaires

  1. Bonjour,
    Mes plaisirs de la semaine une ballade avec une vue à 360 degrés sur le rocher du Dabo, et 2 achats de mon obsession du moment, Habanita (en partout à cause de vous !!!) : 250 ml d'eau de toilette en recharge et un flacon vintage. Je les attends avec impatience.
    Et pour finir, du soleil pour faire encore plus de bien !!!!
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais alors, impossible de m'en vouloir à moi-même pour Habanita! C'est juste trop beau et trop bon, ce parfum, même pas en rêve que je vais culpabiliser. Bon amusement en Habanita!

      Supprimer
  2. Bonjour ! Comme je vous comprends ! Il y a des jours où tout nous exacerbe ! C'est peut-être le signe que nous avons atteint un palier et qu'il nous faut quitter nos habitudes, routines et certitudes, aspirer à d'autres connaissances.
    Merci pour la formule : j’ai atteint l’âge ou le noir fait systématiquement endeuillé et plus du tout anarchiste chic. Elle m'a aidée à comprendre mon aversion actuelle pour le noir, moi qui l'ai tant aimé.
    Coté parfum, quelques gouttes du Lion de Chanel m'ont tout de suite fait comprendre qu'il n'était pas pour moi ! Dès le départ il m'a agressé de notes trop acides, trop piquantes, trop persistantes, quant au fond vielle maison moisie, je déteste le patchouli pour cette raison. Un oriental aurait été plus doux plus chaleureux, moins agressif… à mon sens… Je l’ai trouvé « commun ». Bon dimanche ! Gabrielle Dlr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisqu'on parle de Chanel, mademoiselle disait qu'il fallait éviter le noir à partir d'un certain âge, que ce n'était plus du tout possible et elle avait bien raison. Bien sûr j'en porte encore mais plus en total look et j'essaye d'éviter près du visage, ça fait trop vite sinistre...

      Moi, le Lion, je l'aime bien si j'oublie qu'il doit beaucoup à Shalimar, mais l'orient, ce n'est que moyennement mon truc, j'aime bien, mais je porte peu. D'autant que je en trouve pas ça forcément très flatteur, c'est d'après moi vite sinistre et ça fait ressortir mes cernes. (On se raconte les histoire qu'on veut... même si JE SAIS qu'il faut plus qu'on floral lumineux pour planquer mes cernes!)

      Supprimer
  3. Même quand tu parles du Petit Marseillais j'adore lire tes descriptions de parfum... si bien que je m'intéresse depuis peu à tout ce qui y touche. J'ai toujours aimé le parfum, j'en ai toujours 5 ou 6 en rotation, mais impossible de décrire ce que j'aime, mon parfum préféré. J'ai ensuite lu tes articles sur le sujet, c'est si poétique, un univers à part. J'ai donc trainé sur quelques sites qui m'ont aidée... il apparaitrait que je suis plutôt fleurie, avec une facette gourmande/fruitée. Et je me suis retrouvée sur un un site (sillages paris) qui propose de composer un parfum à nos gouts. Depuis ce matin, je teste MON jus, il est délicieux, voilà ce que j'aime. Et j'ai appris tellement de choses en plus, me voilà moins bête quand on me demande mes gouts en parfumerie! Alors merci Dominique, car c'est grâce à toi.

    RépondreSupprimer
  4. Ah mais la figue j'adore. Et le lait de figue et la figue verte n'en parlons pas. Alors un plaisir à petit prix il ne faut pas s'en priver. Même si je préfère ce genre de senteur lorsque les températures remontent. Je vais aller le sentir en supermarché. Et je vais également essayer de trouver le Hermès pour y poser mon nez lorsque j'en aurai l'occasion. Merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah moi, c'est en hiver que j'aime pensé à l'été. ça m'a rappelé la promenade que j'ai faite en vacances le long de l'atlantique, qui passe à côté d'un figuier qui sent délicieusement bon... C'est moins bien en petit marseillais, mais quand même, ça fait plaisir!

      Supprimer

Publier un commentaire