la routine layering de jour du lundi

ultra moist rebirth, Manyo Factory
Après m’être lavé le minois (pour me réveiller un peu mais ça ne suffit pas), les grand travaux commencent face au miroir. (Où j’évite de me regarder avant d’avoir terminé et remplacé ma gueule d’ours en hibernation par quelque chose qui ressemble à un visage humain.) Application de plusieurs (produits asiatiques ou pas), un peu selon les besoins et les envies. Les mêmes ne sont pas nécessaires tous les jours parce que je ne vis pas la même chose sous le même climat tous les jours. Si l’environnement change, je change aussi ma routine, ça me semble aussi logique que de mettre des vêtements différents selon que je sorte affronter le gel hivernal ou la douceur printanière. 

(Remarque: tout est sans parabène, phénoxyéthanol, silicone si ce n'est pas expressément précisé quand je parle du produit!)

Première étape (après mon tonique), mon sérum Klairs à la vitamine C dont j’ai déjà parlé longuement et qui me fait toujours bonne mine, sauf que je m’habitue un peu trop. Je ne suis pas en train de dire que ma peau s’habitue, je n’ai jamais vraiment adhéré à cette théorie, mais que me voir avec le teint frais me semble parfaitement normal. Alors que je ne me suis jamais habitué à avoir un teint de bidet grisâtre et que je me faisais peur à chaque fois que j’apercevais mon reflet. 
pure vitamin C, Klairs & ultra moist rebirth, Manyo Factory

Ensuite vient l’acide hyaluronique. Vous savez que j’ai une grande passion pour l’acide hyaluronique,  parce qu’il me réussit bien depuis des années en me faisant une jolie peau bien hydratée. Pour moi, c’est vraiment THE actif qui a fait que j’ai vu une vraie différence. J’utilise le Ultra Moist Rebirth des laboratoires Manyo. (Ce n’est pas une marque bio du tout, mais les formules sont impeccables, pas de parabènes ou (pire) de phénoxyéthanol, de silicones, d’huiles minérales, etc, mais de beaux ingrédients et beaucoup d’actifs. J’ai découvert grâce à ce vil démon tentateur de Bonnie Garner. Zéro parfum et des flaconnages pharmaceutiques, ce n’est pas hyper glamour sur Instagram mais ça fait une jolie peau et c’est ça que je veux.) premier ingrédient: l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire, et ensuite, juste de l’eau de romarin et de l’eau de camomille. Formule courte et rassurante. Et surtout efficace. L’acide de bas poids pénètre dans la peau, hydrate, stimule les kératine et la synthèse du collagène. Le produit est hyper correcte. Une peu moins réussi peut-être que le booster Novexpert qui contient en plus de l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire pour un effet repulpant, mais le coréen coûte un peu moins du quart du français, c’est donc un rapport/qualité prix excellentissime. Seul petit bémol, le sérum est très visqueux et met un peu plus de temps à pénétrer qu’on pourrait le souhaiter si on est pressé là matin. ça ne me dérange pas parce que j’aime prendre mon temps dans la salle de bain. D’ailleurs si vous êtes du genre à vous bousculer le matin, vous ne prendrez peut-être pas la peine de superposer cinq ou six produits le matin?

daily reviving concentrate, Kiehl's
Ensuite, je passe à l’huile. Oui, de l’huile, du gras. Parce que tous les autres produits employés sont très légers, parfois hydratant, mais absolument pas nourrissant. Il n’est pas impossible que je renonce à l’huile en été, pour sortir quand j'ai envie de légèreté au printemps, mais en hiver, ce n’était pas possible de faire sans. En outre, en dehors des fortes chaleurs, je dois dire que ma peau aime le gras. Elle brille toujours un peu, c’est son état naturel et ce n’est pas pire avec de l’huile. Quand ma peau ne brille plus, c’est qu’il y a des problèmes en approche. ça ne me ravit pas forcément, mais je vis avec, je me suis fais une raison.  (Chacun sa croix, tout ça, tout ça...) J’emploie toujours le Daily Reviving Concentrate de Kiehl’s, parce qu’il m’en reste (il en faut très peu, c’est vraiment économique) et que ce mélange d’huiles est super efficace. (Tamanu, tournesol, squalane, vitamine E…) L’hydratation est maintenue, la peau est douce et semble repulpée, elle peut affronter le vent et le froid: tout va bien. Oui, après, j'essayerai autre chose, mais ce sera dans LONGTEMPS.

Pour finir, la crème. (Vous remarquerez que je vous présente un pot vide: j’attends d’avoir vraiment testé pour parler et j’ai oublié de faire une photo avant de toucher le fond.) j’ai utilisé Centella 70 de PureHeals. Elle s’appelle comme ça parce qu’elle contient 70% de centella asiatica, une plante connue pour ses effets apaisants et cicatrisants, à laquelle s’ajoute en deuxième ingrédient de l’aloé et plein d’autres bonnes choses (en moindre quantité, on ne va pas traîner dessus), voila qui fait une crème qui apaise et soulage, parfaite pour les peau sensible. La texture est plus proche du gel que de la crème, ça n’est absolument pas gras. Pour ma peau mixte, ça ne l’est certainement pas assez, à part pour le plein été, mais ce n’est pas un souci puisqu’avant, j’ai appliqué une couche d’huile. Le fini est velouté, doux et pas brillant malgré l’huile en dessous, tout en étant confortable. Ma peau sensible et réactive a adoré: elle n’a pas fait de crise du tout, alors même que j’essayais des crèmes solaires et que j’ai testé un truc qui contenait du dioxyde de titane que je ne supporte pas. Mais pour une journée, j’ai tenu bon sans problème et je pense que la Centella 70 a aidé.
centlla 70 cream, PureHeals
Légère (et agréable/facile à utiliser)comme tout, elle pourrait être parfaite pour les peaux grasses ou acnéique, utilisée seule ou en layering avec d’autres soins non gras. Sauf que… Et c’est ce qui fait que je ne la rachèterai pas! Cette jolie composition est un peu gâchée par pas mal de silicones. Et c’est problématique pour certaines peaux. Mon seul souci avec ça est environnemental, c’est une cochonnerie pas vraiment biodégradable, sinon, pour la peau, ce n’est pas un souci dans un soin final alors que ça l’est dans un sérum puisque ça pourrait empêcher la pénétration des actifs mis pardessus), limite, c’est utile en formant un film isolant à la surface de la peau que les poussières ne passeront pas. C’est probablement ça qui permet d’obtenir une crème tellement agréable et non grasse aussi. Et ça peut vous épargner de mettre une base siliconée si vous vous maquiller. Comme ce n’est pas mon cas, je préfère passer. Je consomme trop, je vais essayer de consommer pas trop sale quand même. Mais j’ai vu que la marque avait un sérum Centella 90 sans silicone pour le coup et je me dis que, ça, ma peau devrait aimer aussi, autant voire plus, et que je n’aurais aucun scrupule. (Enfin, mis à part que je consomme trop et que mon budget botey, certes constitué de petites sommes mais de beaucoup de petites sommes, fini par être largement supérieur à celui qui fait vivre un village dans certains coins reculés de la planète.)

galactomyces special essence cream, Manyo Factory
Le pot étant fini, je tente la crème Galactomyces des laboratoire Manyo. On en reparlera plus tard, après une semaine, je ne peux en dire grand chose, mais les promesses sont alléchantes : douceur, hydratation, stimulation, balance du PH, régulation du sébum… Nous verrons bien ce que ça donne à l’usage. Mais ce qui est certain, c’est que la texture crème légère est absolument parfaite, ni grasse, ni lourde, même si c’est un peu plus riche que la Centella, et qu’il n’y a pas de choses qui ne ferait pas envie dedans (par exemple: des silicones!) même si ce n’est pas une marque axée nature ou bio. Pour l’instant, je l’utilise encore par-dessus un huile. 

Contrairement au reste de ma routine, cette crème sent délicieusement bon (la rose) même si l’odeur est très légère. Ce n’est pas un soin parfumé, l’eau de rose est l’un des ingrédients. Quand au reste, ça ne pue pas, ce n'est pas ce que je veux dire, mais c’est vraiment sans odeur, juste celle des ingrédients, plutôt neutre. Et comme tous les autres soins dont j’ai parlé aujourd’hui, c’est un soin sans eau.

C'était une routine hivernale, mais en gérant l'huile, les jours sans et les jours avec, je ne pense pas apporter de grands changements dans l'immédiat, pas tant que ça me fait du bien. Et vous, dites moi où vous en êtes, ce que vous faites, ça m'intéresse!

NB: on parlera contours des yeux un autre jour. Pareil pour ce qui se passe la nuit et qui est pas mal compliqué aussi. Moins de superpositions, mais plus de variations selon les envies et les besoins.

Commentaires

  1. Ah Manyo Factory, je suis tellement fan! Et je ne savais pas que la marque faisait partie du même groupe que Whamisa, tout s'explique! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait non, il faut que je corrige... Je ne sais pas pourquoi je m'en étais persuadé...

      Supprimer

Publier un commentaire