babiole orientale

"Je lui dit aussi que je m’étais attendu à trouver un monument presque persan et que ç avait sans doute été là une des cause de mon mécompte."

Marcel Proust, à la recherche du temps perdu, à l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919.

soir d'orient, Sisley
L’idée d’une rose-patchouli de plus a de quoi faire bailler  d’ennui, mais puisqu’il est question de Sisley et que la maison à déjà commis quelques belles réussite, on se dit que peut-être. D’autant qu’une filiation avec la magnifique Eau du Soir est soulignée…

À la première bouffée, on se dit « Ah c’est un oud… » franchement déçu. De la rose, peu, le registre n’est pas floral, un patchouli assez sec, des l’encens, des bois et un effet oud très marqué, ce n’est pas très original, on est déjà lassé. Pourtant, c’est Sisley et Sisley ne se moque pas de nous. Le parfum est stylisé, bien fait, très élégant. D’une dureté boisée racée, plus dans les codes traditionnels masculins. C’est chic et luxueux, d’un Orient qui évoque plus les tours futuriste de Dubaï que les mille et une nuit. Très élégant, certainement, mais…

Mais ce n’est pas franchement indispensable. Déjà vu, beaucoup, trop, surtout dans la parfumerie de niche, certes plus confidentielle, mais de plus en plus accessible quand même, d’autant que les prix de Sisley n’en font pas vraiment un parfum mainstream à la portée du premier venu. Franchement, dans le même genre, il vaut mieux économiser encore un peu et s’offrir Portrait of a Lady de Frederic Malle, plus complexe, plus riche, plus abouti. Pourquoi s'offrir une médiocre copie quand l'original n'est finalement guère plus cher?. (D'autant qu'en termes de diffusion et tenue, ce Soir d'Orient n'arrive pas à la cheville de la Lady.) 

L’Eau du Soir était une merveille à contre-courant, devenue classique absolument merveilleux; Soir d’Orient est une babiole inutile.

Soir d’Orient, Olivier Pescheux pour Sisley, 2015.

Commentaires

  1. Bon après-midi Dau
    Soir d'Orient a été pour moi une grosse déception, il n'est certes pas gourmand et une bonne surprise dans le mainstream (une excellente nouvelle alors que toutes les nouveautés qui arrivent sur le marché sont des "beurk" glucosés), mais pour une rose sombre et mystérieuse je lui préfère certainement Portrait of a Lady ou mieux encore Rose Nacrée du Désert (mon préféré). En ce moment l'Eau du Soir et la Rose Nacrée du désert sont les seuls qui pourraient remplacer l'Eau de Campagne dans mon cœur ;).
    Cordialement et à bientôt,
    Sara

    RépondreSupprimer
  2. J'aime aussi beaucoup Paestum Rose d'Eau d'Italie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sara
      Ce n'est pas mon genre du tout, donc je maîtrise mal le sujet et je ne connais pas toutes les roses du genre, mais là, c'est vraiment facile de voir que c'est raté. Vraiment. Comme je disais sur Twitter, certes, c'est probablement mieux que la moyenne des sorties, mais ce n'est pas parce que la moyenne baisse que nous allons abaisser nos exigences. Et puis c'est tout! ;-)
      à bientôt
      Dau

      Supprimer
  3. J'ai été séduite au premier abord, me disant que c'était un parfum qui demandait du temps avant d' être capturé et puis, non, il n'arrive pas à me faire rêver et je peine à me l'approprier. Il mérite le respect parce que c'est Sisley et qu'on sait tout ce qui se cacher derrière mais après plus de deux mois de entatives, je renonce à me sentir bien avec lui. Et retour à la divine Eau du Soir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, su ce coup, je trouve que Sisley ne s'est pas beaucoup fatigué: un accord comme on en voit beaucoup traité d'une façon banale... Il y a déjà plein de choses semblable en niche et parfois moins chère, souvent plus intéressante quand on aime le genre. Alors que la divine Eau du Soir, ça, c'est beau et bon, vraiment signé et original!

      Supprimer

Publier un commentaire